*

FLACK VERS LE FUTUR

En cette veille du jour de l’An, Gérard et Roger ont la nostalgie des vieux Bye-bye des années 70-80. Mais ce n’est pas le genre de nos deux aventuriers de tout simplement en regarder des extraits sur YouTube. Ils rejoignent leur ami inventeur Edmond dans le stationnement d’un centre commercial auprès d’une magnifique Delorean modifiée. Tout est en place pour un Back to the future à la sauce Laflaque. Comme on peut s’en douter, le trio de voyageurs, lancé sur l’autoroute du temps, rate la sortie pour les années 70 et aboutit en Nouvelle-France. Ainsi commence une glorieuse (glorieuse dans les standards de Gérard, on s’entend) épopée à travers les épisodes marquants de la colonie. Ils feront connaissance avec Champlain, qui semble être un ancêtre lointain de Régis Labeaume et qui en a le caractère explosif, trouveront un aïeul de Pauline Marois en la personne d’un certain marin de Saint-Malo qui ne sait pas trop où il s’en va, assisteront à la fondation de l’Hôtel-Dieu dont les listes d’attente remontent au 17e siècle, se feront capturer par des Indiens équitables… Gérard, Roger et Edmond vont même, en essayant de rentrer au bercail, modifier l’issue de la bataille des plaines d’Abraham. Mais alors, dans quel Canada abracadabrant nos amis aboutiront-ils à leur retour? Bah, ce n’est pas bien grave : il ne peut pas être beaucoup plus loufoque qu’il ne l’était à leur départ.

La pierre de curling Eco-stone-power-juicer 3000 TM
Survolez avec la souris
Sarah-Laurie Joly

Horreur!

Publiée le 04/05/2012

 

La cinématographie québécoise est riche. Mais outre les comédies et les drames, notre répertoire comprend aussi des grands classiques de l’horreur (et je ne parle pas ici uniquement de la trame narrative de Lance et compte : le film). Voici donc quelques titres bien de chez nous à voir ou revoir.

 

Nid-de-poule, le film

Depuis une semaine, les nids-de-poule de Montréal ont disparu. Que se passe-t-il? Les cols bleus nous assurent que ce n’est pas eux qui les ont bouchés… et on les croit. Un bon matin, on trouve un immense trou à l’hôtel de ville. Non, ce n’est pas le budget, mais un nid-de-poule géant, prêt à accueillir l’invasion des poules de l’espace!

 

Zombies vs Canadiens

C’est l’histoire d’un match de hockey amical entre une équipe formée de zombies et le Canadien de Montréal. L’aventure tourne rapidement à l’horreur et au cauchemar alors que le Canadien n’arrive pas à sortir de sa zone, écope de pénalités stupides, se fait sans cesse prendre en surnombre et, en fin de compte, perd par blanchissage. Comble de l’humiliation, l’entraîneur des zombies est un mort-vivant francophone.

 

Jurassic park… omètre

En l’an 2412, un scientifique excentrique tente de recréer un endroit mythique jadis nommé Le Plateau-Mont-Royal. Pour ce faire, il ramène à la vie des parcomètres et des agents de stationnement. Mais il en perdra rapidement le contrôle. Attention, un billet pour voir ce film coûte 40 dollars… plus les frais.

 

Le temps de l’impôt

Les meurtriers en série, massacreurs en tout genre et personnages diaboliques tremblent tous lorsqu’arrive « le temps de l’impôt ». C’est à cette période que le ministère du Revenu ouvre ses douves et laisse sortir ses vérificateurs, qui viendront saigner les contribuables avidement. Et attention aux gens de la classe moyenne, qui frôleront la folie en tentant de remplir eux-mêmes leur déclaration de revenus! Certains plus fortunés tenteront même de s’en sortir grâce à la grande évasion… fiscale.

 

Plan Nord from outer space 

Un film inspiré du célèbre navet américain des années 50 Plan nine from outer space. Mais cette fois, il met en vedette Jean Charest et ses ministres (dans leur propre rôle), qui projettent d’envahir le Nord québécois. Comme dans la version originale, l’histoire est grosse, les acteurs ne sont pas crédibles et tout au long du film, on se dit qu’on n’en a pas pour son argent.

 

Bon cinéma!

horreur