*

Mathieu Bock-Coté Mathieu Bock-Coté

Mathieu Bock-Coté

  • Nom Mathieu Bock-Côté
  • Quelle est votre profession? Chroniqueur, philosophe, sociologue, mais surtout égérie de la jeunesse catholique canadienne-française
  • Quelle est votre devise? Au commencement était l’adverbe
  • Quelle est votre plus grande qualité? Sans prétendre, au demeurant, à une quelconque exhaustivité, il apparaît tant a posteriori qu’a priori qu’une caractéristique dont j’ai hérité (ou que j’ai acquise, nul ne peut le savoir précisément; il s’agit d’un autre débat épianthropologique) et que l’on pourrait qualifier de qualité est sans doute la concision.
  • Dans une ancienne vie, vous étiez… Un dictionnaire
  • Si vous étiez un aliment, lequel seriez-vous? De la tire d’érable. D’une part, car il s’agit là d’une véritable métaphore de notre identité ethnoculturelle canadienne-française. Mais d’autre part, parce que ça n’en prend pas énormément pour écœurer.
  • Le bonheur, c’est… Un cours classique
  • Quel don de la nature aimeriez-vous avoir? Vous voulez dire un don autre que l’immense charme et la lubricité débridée que je dégage déjà?
  • Que feriez-vous avec 1 million de dollars? J’en parlerais pendant des heures et des heures.
  • Quelle était votre matière préférée à l’école? L’herméneutique, l’épistémologie, la gnoséologie, bref toutes ces choses fascinantes que j’ai étudiées à la maternelle.
  • Quelqu’un à ne pas inviter au même party que vous : C’est généralement moi qu’on n’invite pas dans les partys.
Partager cette biographie