*

FLACK VERS LE FUTUR

En cette veille du jour de l’An, Gérard et Roger ont la nostalgie des vieux Bye-bye des années 70-80. Mais ce n’est pas le genre de nos deux aventuriers de tout simplement en regarder des extraits sur YouTube. Ils rejoignent leur ami inventeur Edmond dans le stationnement d’un centre commercial auprès d’une magnifique Delorean modifiée. Tout est en place pour un Back to the future à la sauce Laflaque. Comme on peut s’en douter, le trio de voyageurs, lancé sur l’autoroute du temps, rate la sortie pour les années 70 et aboutit en Nouvelle-France. Ainsi commence une glorieuse (glorieuse dans les standards de Gérard, on s’entend) épopée à travers les épisodes marquants de la colonie. Ils feront connaissance avec Champlain, qui semble être un ancêtre lointain de Régis Labeaume et qui en a le caractère explosif, trouveront un aïeul de Pauline Marois en la personne d’un certain marin de Saint-Malo qui ne sait pas trop où il s’en va, assisteront à la fondation de l’Hôtel-Dieu dont les listes d’attente remontent au 17e siècle, se feront capturer par des Indiens équitables… Gérard, Roger et Edmond vont même, en essayant de rentrer au bercail, modifier l’issue de la bataille des plaines d’Abraham. Mais alors, dans quel Canada abracadabrant nos amis aboutiront-ils à leur retour? Bah, ce n’est pas bien grave : il ne peut pas être beaucoup plus loufoque qu’il ne l’était à leur départ.

La pierre de curling Eco-stone-power-juicer 3000 TM
Survolez avec la souris
Marcel Laflaque
Image profil de Marcel Laflaque
Nom
Marcel Laflaque
Votre lien avec Gérard :
Un escalier (ma chambre est au sous-sol).
Ce que vous faites dans la vie :
Bonne question. Comme tout le monde me le demande, il faudrait peut-être que je me penche un jour là-dessus.
Ce que vous faites de mieux dans la vie :
Piloter des avions et donner des coups de pied en faisant des «flips» dans les airs… Ben là, pas pour vrai, sur l’ordi.
Signe astrologique :
Yo ! (C’est un signe chinois, ça, non ?)
La première chose que vous dites en vous regardant dans le miroir :
« Ouf! », suivi de « Dieu merci! », suivi de « Je ne ressemble pas trop à mon père ».
Votre plaisir coupable :
Faudrait demander à Laurence, ma copine. C’est pas moi qui décide de ce genre de choses là.
Parlez-moi de vos dernières vacances :
Pas de soleil mais beaucoup d’action : j’ai joué aux jeux vidéo.
Que feriez-vous avec un million de dollars ?
Je les cacherais pour que mon père ne les voie pas. Pour éviter de lui donner des idées.
Que ne feriez-vous pas, pas même pour 1 million de dollars ?
Du sport.
À quelle époque auriez-vous aimé vivre ?
À la préhistoire. Tsé l’époque où les gens n’avaient pas de télécommande pour leur télé.