*

FLACK VERS LE FUTUR

En cette veille du jour de l’An, Gérard et Roger ont la nostalgie des vieux Bye-bye des années 70-80. Mais ce n’est pas le genre de nos deux aventuriers de tout simplement en regarder des extraits sur YouTube. Ils rejoignent leur ami inventeur Edmond dans le stationnement d’un centre commercial auprès d’une magnifique Delorean modifiée. Tout est en place pour un Back to the future à la sauce Laflaque. Comme on peut s’en douter, le trio de voyageurs, lancé sur l’autoroute du temps, rate la sortie pour les années 70 et aboutit en Nouvelle-France. Ainsi commence une glorieuse (glorieuse dans les standards de Gérard, on s’entend) épopée à travers les épisodes marquants de la colonie. Ils feront connaissance avec Champlain, qui semble être un ancêtre lointain de Régis Labeaume et qui en a le caractère explosif, trouveront un aïeul de Pauline Marois en la personne d’un certain marin de Saint-Malo qui ne sait pas trop où il s’en va, assisteront à la fondation de l’Hôtel-Dieu dont les listes d’attente remontent au 17e siècle, se feront capturer par des Indiens équitables… Gérard, Roger et Edmond vont même, en essayant de rentrer au bercail, modifier l’issue de la bataille des plaines d’Abraham. Mais alors, dans quel Canada abracadabrant nos amis aboutiront-ils à leur retour? Bah, ce n’est pas bien grave : il ne peut pas être beaucoup plus loufoque qu’il ne l’était à leur départ.

La pierre de curling Eco-stone-power-juicer 3000 TM
Survolez avec la souris
Synopsis

ET DIEU CRÉA... LAFLAQUE

Saison 10

Toujours aussi incorruptible, Gérard D Laflaque remet la table et ce, pour une 10e année consécutive. L'animateur le moins politiquement correct et le plus drôle au pays (excluant ceux de Sun News), poursuit sa mission : faire trembler toute la classe politique. Les acteurs de l'actualité n'ont qu'à bien se tenir car ils ont mérité chacune des taloches que Gérard et sa bande s'apprêtent à leur servir.

Avec un plaisir évident et parfois, il faut l'admettre, avec une bonne dose de bêtise, Et Dieu créa... Laflaque scrute à la loupe les faits et gestes de nos politiciens, décideurs, commentateurs d'ici ou d'ailleurs?: Pauline Marois, Maxime Bernier, Thomas Mulcair, Justin Trudeau, Jésus, Ron Fournier, Denis Coderre, Françoise David, Jean Lapierre, Régis Labeaume... On pourrait continuer longtemps comme ça, car notre écurie de faces-à-claques comprend maintenant plus de soixante personnages. Et une flopée de nouvelles têtes se joindront au club select (auquel ils n'ont pas demandé d'adhérer) des victimes de Laflaque ?: Jean-François Lisée (l'homme qui se mêle de ce qui ne le regarde pas plus vite que son ombre), Philippe Couillard (l'homme qui revient dans le bateau après que la tempête soit finie), Marcel Leb?uf (l'homme qui a plus de passions qu'un collecteur de fonds n'a de squelettes dans le placard) en plus d'un tout nouveau Bonhomme Carnaval plus humain, plus vrai, plus paresseux, plus magouilleur... Bref plus « québécois », façon magazine Maclean's. Verra-t-on le maire de Saguenay pointer son nez dans notre couverture de la campagne électorale municipale? Il y en a qui prient pour ça.

Gérard vous a concocté une foule de nouveautés pour sa 10e année à la barre de l'émission : C'est pas compliqué avec Dumont et Khadir où la droite et la gauche s'affrontent; L'Antivestiaire, une émission de « jasage » sportif où Jacques Demers et Ron Fournier sont censés recevoir les plus grands noms du sport, mais reçoivent des politiciens à la place; Tory Story où les marionnettes du cabinet Harper s'animent; Flakipédia, la façon branchée de s'amuser tout en ne s'instruisant pas; Dans l'?il du raton, une parodie politique de la populaire série Dans l'oeil du dragon; le Betty Show, une sorte d'Oprah avec la reine Elizabeth II et son acolyte Stunt Steve (Stephen Harper)... Le tout dans un nouveau format revampé, éclaté, complètement dingue! À l'image de Gérard, quoi...